Barbezières
Code INSEE 16027
Code postal 16140 Aigre
Altitude 87 mètres
Superficie 929 hectares
Population en 1999 157 habitants

Le nom de BARBEZIERES vient du latin "Berbicaria" (bergerie). Au XIIIème siècle, on disait déjà "Barbegières".

La seigneurie de Barbezières dépendait de la "principauté de Marcillac" et du diocèse de Saintes.

Isabelle de Lusignan apporta le fief de Barbezières en 1250 à son mari Maurice V, sir de Craon. Ensuite, une famille noble vint s'y installer et elle en prit le nom. La famille de Barbezières est connue depuis Pierre de Barbezières, mort vers 1426 (voir Dictionnaires des familles du Poitou par Beauchet-Filleau). La terre fut transmise sans interruption jusqu'à l'extinction de la branche aînée. Le dernier descendant fut Pierre de Barbezières, chevalier, seigneur de Barbezières et du Péré ayant épousé Jeanne de la Cave. Ces derniers n'eurent pas de descendance mâle. La seigneurerie de Barbezières semble alors avoir été partagée, à la suite d'une vente entre René DE BROUILHAC, seigneur de la Touche du Péron, qui habitait alors le château et Jean BABIN, écuyer, seigneur de Ranville. Dans la première moitié du XVIIIème siècle, nous trouvons René Louis d'ESCOUBLEAU, marquis de SOURDIS, dont la grand'mère Charlotte de BARBEZIERES apppartenait à une branche cadette de la maison de Barbezières. Vers 1740, ce dernier vendit le domaine à François FAURE DE RENCUREAU dont la famille le conserva jusqu'a la fin du XIVème.

La famille de BARBEZIERES fut apparentée à la plupart des premières maisons du royaume de France.

Parmi les alliances illustres de cette famille, il faut mentionner celle avec les familles régnantes d'Angleterre, des pays d'Europe, du Nord etc… Il faut aussi noter dans la descendance, la présence d'une branche ayant donné François MITTERRAND, président de la République Française.

Du point de vue héraldique, la famille de Barbezières portait "fuselé d'argent et de gueule alias d'argent à six fusées de gueule en fasce". Ses armes sont sculptées dans les clés de voûte de l'église.

L'église, dédiée à Saint-Martin, apparaît dans les écrits vers 1080, date à laquelle BOSO, évêque de Saintes, en fit don aux bénédictins de Saint-Amant de Boixe. Puis, l'abbaye la céda à l'Ordre du Temple qui créa une commanderie à Barbezières. Après la disparition de l'Ordre, l'église devint la propriété du seigneur de Barbezières. Primitivement, l'église était couverte de lauzes (pierres plates) et servait de chapelle au château. Le cimetière attenait autrefois à l'église.

Le château est construit, selon la légende, sur les ruines d'une ancienne commanderie de Templiers. Il date de la fin du XVème siècle. Il n'a été que partiellement achevé. Il comprend un corps de logis avec 3 étages et de vastes salles flanquées sur un angle d'une grosse tour ronde. On peut voir, sur la face intérieure, un pavillon rectangulaire, servant de cage d'escalier, orné d'une porte et de lucarnes finement ouvragées. Dès 1699, la toiture s'effondre et les murs sont par endroits lézardés. Il fut restauré par la suite.

Il existait, au Moyen Age, un château- fort, dans les bois, à environ un kilomètre vers le nord, mais il a complètement disparu. Des fouilles, il y a quelques années, ont permis de mettre à jour un important souterrain en étoile avec une vaste salle centrale. Hélas, tout a été comblé.

Une laiterie coopérative fut fondée en 1907, par un grand propriétaire de l'époque M. F. AUBIN, et par le curé de l'époque, l'abbé LUGUET. Cette laiterie fonctionna jusqu'en 1953.

Il existe aujourd'hui un petit musée sur les trouvailles faites à Barbezières.

Quelques curés de Barbezières :

1629 / 1654 THEILLAC
1660 / 1673 CLEVRAUD
1674 / 1677 MINGUOT
1678 / 1685 GONTIER
1692 PREVOT
1722 / 1742 NEPVEU, décédé à Barbezières le 30 avril 1742
1742 / 1755 GOYEAU
1780 Joseph MERVEILLEUX, décédé à Barbezières
1781 / 1782 CHAIGNEAU
1782 / 1783 DOLABARATZ
1783 / 1788 MARGINIERES
1788 / octobre 1792 Pierre Jacques ROBERT
Egalement un nommé Gazeaux et en 1904 MARZIN puis LUGUET.

 

Evolution de la population : (Sources INSEE)

1821 1841 1851 1861 1876 1891 1906 1926 1946 1968 1982 1999
416 491 470 425 376 293 277 265 212 200 167 157

 

- Dernière modification le -