Ranville-Breuillaud
Code INSEE 16275
Code postal 16140 Aigre
Altitude 116 mètres
Superficie 1284 hectares
Population en 1999 180 habitants

RANVILLE-BREUILLAUD est une petite commune située à l'extrémité ouest du canton d'Aigre, en limite de la Charente Maritime. Ses origines connues remontent probablement au romains car on a trouvé vers les années 1880 une statuette de Hermès-Mercure dans un jardin attenant à l'église.

J.H.MICHON dans sa "Statistique Monumentale de la Charente" mentionne le camp d'Orfeuille, qui aurait été circulaire et d'une superficie de 33 ares. L'époque mérovingienne est présente à Ranville, car on a retrouvé devant l'église des morceaux de sarcophages en pierre, lors des travaux d'adduction d'eau, dans les années 1962-63. En 1906-1907, une fibule mérovingienne a été trouvée par Elie BUSSAT, instituteur à Ranville.

L'origine du nom de Ranville semble être "Aranvilla" en 1254 puis "Ranvilla" en 1302.

L'église Notre Dame de Ranville est un édifice gothique datant des XIème et XIIème siècles, mais presque entièrement reconstruite au XVème siècle. Elle fut réparée de 1883 à 1885. La cloche fut bénite en 1837. Le parrain est Charles Etienne DE LESTANG et la marraine est Marie-Thérèse DE LESTANG. Plusieurs personnes ont leur sépulture dans l'église. La paroisse dépendait du diocèse de Saintes. La toiture a été récemment restaurée, en octobre 2000, suite aux dégâts occasionnés par la tempête de décembre 1999.

Deux moulins à vent fonctionnaient autour du bourg de Ranville. Le premier figure sur le cadastre de 1830 sous le nom de moulin de "Chez Cartet", on peut aussi le distinguer sur la carte de Cassini n°69. De ce moulin, il ne reste aucune trace et personne n'en a de souvenir. L'autre, dont il ne restait que la tonnelle fut définitivement détruit en 1980. Il se situait à 500 mètres environ du bourg de Ranville, en direction d'Orfeuille. Il n'en reste aujourd'hui qu'un nom sur le cadastre : "le moulin à Jamain", du nom des meuniers qui l'on fait tourner et une photo, prise quelques temps avant sa destruction.

Non loin de l'endroit où se trouvait le moulin, il y a un logis qui fut édifié au XVIIIème siècle sur des fortifications plus anciennes. Il fut la demeure de la famille BABIN DE LIGNAC et également de la famille BABINET, qui donna BABINET DE RANCOGNE célèbre archiviste du département de la Charente. Ce logis est actuellement une propriété privée en cours de restauration. Un autre logis se trouvait près du bourg, il fut la propriété jusqu'au début du XXème siècle de la famille DE LESTANG. Il est actuellement englobé dans les bâtiments d'une usine. Cette famille DE LESTANG donna Claude Alexandre, qui fut maire de la commune de 1801 à 1827 et juge de paix du canton d'Aigre. Il fut le parrain de la cloche de l'église.

Les autres hameaux de la commune : "Orfeuille, Chez Négret, Chez Bonnin, Chez Galard, Chez Gazeau, Le Petit Bois ( aujourd'hui La Métairie ), Lucheville, ainsi que le second bourg de la commune : Breuillaud".

ORFEUILLE, situé à environ 1 km de Ranville en direction de l'ouest semble être construit sur l'emplacement d'un ancien camp romain. Le nom d'Orfeuille viendrait "d'Aurifollium". Il y avait un château dont il ne reste que quelques vestiges notamment 8 élégantes gargouilles canonnières sur consoles. Le château actuel date du début du XXème siècle et fut édifié par André FOUGERES. La famille la plus célèbre qui posséda la terre d'Orfeuille fut SAINT-MARTIN DE LA GARDE. Il semblerait qu'une chapelle aurait existé à Orfeuille mais qu'elle aurait disparue vers la fin du XVIIème siècle.

LUCHEVILLE s'appelait "Lochevilla" en 1300 et appartenait aux seigneurs de la Rochefoucauld. Le hameau est séparé en deux parties par la route départementale 66 qui vient de Ranville, prolongée par le chemin des bois. La partie Est, où l'on peut apercevoir le manoir de la famille AUBIN, appartient à la commune voisine de Barbezières. La partie ouest dépend de Ranville.

BREUILLAUD, situé sur une colline de 144 mètres au-dessus du niveau de la mer, dépendait vers 1600 du comté de Fontaine-Chalendray, propriété de la famille de Montmorency. Le bourg est situé à 4 km de Ranville. Sur la carte de Cassini, on trouve mentionné "le Breuillot". Ce bourg, fut autrefois commune. En effet, en 1792, à la formation des communes, la paroisse de Breuillaud format avec le hameau de La Trappe la commune de Breuillaud. Le 11 mai 1836, une loi sépara La Trappe de Breuillaud pour rattacher le hameau à la commune voisine de Bazauge en Charente Inférieure ( Charente Maritime ). Le 8 août 1845, c'est au tour de Breuillaud d'être rattaché à la commune de Ranville pour donner la commune qui existe toujours RANVILLE-BREUILLAUD.

Le sol de la commune était autrefois planté de nombreuses vignes ainsi que de prairies pour l'élevage. Les vignes n'existent plus aujourd'hui et il n'y a plus d'animaux dans les fermes. Tout cela a été remplacé par la culture intensive du maïs, du tournesol, du colza etc…

Il existait autrefois de nombreux commerces dans la commune, boulangerie, épiceries, café, un cordonnier, un négociant en eaux de vie, un débit de tabac etc… Les métiers étaient également présents dans la commune. Un charpentier, un ébéniste, deux maréchaux-ferrants, deux maçons, un hongreur etc… mais hélas aujourd'hui il n'en reste plus. Au début du XXème siècle, une boulangerie coopérative fut fondée à Ranville avec les communes de Verdille et de Barbezières.

Ranville a la chance d'avoir depuis une cinquantaine d'années, une fabrique de meubles qui emploie environ cent vingt personnes et qui permet de maintenir une activité dans la commune.

 

Evolution de la population : (Sources INSEE)

1821 1841 1851 1861 1876 1891 1906 1926 1946 1968 1982 1999
453 638 636 642 569 506 410 378 327 240 193 179

 

- Dernière modification le -