Saint-Fraigne
Code INSEE 16317
Code postal 16140 Aigre
Altitude 75 mètres
Superficie 3210 hectares
Population en 1999 472 habitants

SAINT-FRAIGNE s'étend dans une région qui fut habitée dès la plus haute antiquité. En effet, de nombreux silex taillés, des pièces de bois équarries, des débris de poterie et des objets en bronze ont été découverts près du hameau du "Chatelier". Dans les tourbières de "Chantemerle", on a trouvé une pirogue du néolithique. Celle-ci est visible en partie au musée de Tusson. Des restes de villa gallo-romaine ont également été découverts.

Le nom de Saint-Fraigne viendrait de "Fremerius" un ermite qui serait venu au VIIIème siècle évangéliser la contrée. Il se serait crevé les yeux pour ne pas succomber à la tentation.

L'église reconstruite au siècle dernier par Mathilde de VAREILLES sur des bases romanes, abrite des fresques contemporaines de Louis MAZETIER. Celui-ci était né le 29 octobre 1888 à Saint-Michel en l'Herm en Vendée. Venu se réfugier à Saint-Fraigne pendant l'occupation, il va pendant plusieurs années peindre des fresques sur les voûtes de l'église, sous la direction de l'abbé Ferdinand COUFFIGNAL qui fut curé de la paroisse de 1910 à 1972. Dans l'église, on peut également admirer un magnifique vitrail de Jean GAUDIN, sur le martyr de Saint-Fraigne.

Près de l'église se trouvent les restes d'un ancien château de la renaissance.Il appartenait au XVIIème siècle à une branche de la famille SESCAUD.

Au nord-ouest du bourg s'élève le château de "Biarge", du XVIème siècle. Il fut le siège d'une petite seigneurie possédée pendant plus de trois siècles par une branche de la famille BÉCHET.

Le logis de "Boisbeaudran" est un édifice du XVIIème siècle.

François LECOQ de BOISBEAUDRAN chimiste français, a découvert le Gallium (corps métallique ayant beaucoup d'analogie avec le zinc).

Quelques prieurs de la paroisse de Saint-Fraigne :

Le premier connu, Pierre de JARU.

Gabriel DECESCAUD en 1670.

Jean de LESMERIE vers 1740.

Vincent DESCORDES, né en 1745 et décédé le 17/ 04/1817 et qui fut le dernier.

Jacques GUILLAUME a été le dernier curé avant la Révolution. Fait insolite : bénéficiant d'une loi il se maria en 1793 avec Françoise VOUILLAT.

De 1910 à 1972, la paroisse de Saint-Fraigne eut un seul et même curé, l'abbé Ferdinand COUFFIGNAL. Celui-ci était né à La Peyrade (Aveyron) en 1882 et il est décédé en Charente en 1973. C'est lui qui hébergea Louis MAZETIER lors de son sejour à Saint-Fraigne.

 

Evolution de la population : (Sources INSEE)

1821 1841 1851 1861 1876 1891 1906 1926 1946 1968 1982 1999
1080 1149 1164 1042 919 755 738 727 671 562 484 472

 

- Dernière modification le -