La famille Lecoq de Boisbaudran

________________________________________________________________________________

"d'azur au coq d'or"

________________________________________________________________________________

La terre de BOISBAUDRAN a donné son nom à un rameau d'une famille remarquable, originaire de Villefagnan, la famille LE COQ. La plupart des membres de cette famille jouissaient d'une grosse fortune et leurs alliances avec les CAUMONT-LAFORCE leur donnaient une grande influence dans toute la région. Ils étaient protestants et, après la Révocation de l'Edit de Nantes, ils furent en butte à de nombreuses persécutions qu'ils supportèrent avec beaucoup de courage. Vers le milieu du XVIIIème siècle, la plupart des représentants de la famille étaient revenus au catholicisme.

D'azur au coq d'or

Le fondateur de la branche de Boisbaudran fut Jacques Le Coq, seigneur des Roches de Vendoeuvre, qui fut avocat au Parlement, maire de Saint-Jean d'Angély en 1620 et nommé à la première place d'échevin le 26 mars 1621. Il épousa Louise BLANCHARD. Une lettres patente par lesquelles Sa Majesté veut que ledit Le Coq jouisse des mêmes honneurs et privilèges attribués aux maires et échevins de Saint-Jean et dont ils ont jouis auparavant la suppression de la maison de ville de Saint-Jean d'Angély, du 14 juin 1624.

On trouve également un Pierre Le Coq, marié le 4 juin 1647 avec Jeanne Solières .Les descendants de Jacques Le Coq conservèrent la terre de Boisbaudran jusque vers la fin du XVIIIème siècle.

Le membre le plus remarquable de cette famille est François Le Coq de Boisbaudran, né en 1838 à Cognac (Charente), chimiste illustre auquel nous devons la découverte d'un nouveau métal : le GALLIUM. Cette importante découverte lui valut de nombreux hommages du monde scientifique, notamment le titre de membre correspondant de l'institut et la croix de la Légion d'Honneur. Il est décédé en 1912.

Extrait de : " Géographie Historique et Communale de la Charente " Arrondissement de Ruffec et Confolens par J. MARTIN-BUCHEY et du "Nobiliaire de la Généralité de Limoges" par Simon des Coustures.

 

- Dernière modification le -